#RENDEZ VOUS AUTOUR DU MONDE
L'hiver: comment éviter la déprime de fin janvier

L'hiver: comment éviter la déprime de fin janvier

11 janvier 2016

Le monde se divise en deux clans. D’un côté, il y a ceux pour qui les flocons et le froid sont synonymes de pure joie. De décembre à mars, ces derniers attendent impatiemment la prochaine bordée et affichent une mine réjouie que même un petit matin à moins vingt degrés ne saurait troubler. Puis, il y a les autres. Ceux qui, dès le retour des fêtes, développent systématiquement une écœurantite aigüe du givre et de la gadoue, et se surprennent à envier avec une vivacité non dissimulée les mammifères pour qui l’hibernation est une norme sociale acceptable. Si vous faites partie de la deuxième catégorie, poursuivez votre lecture. Qui sait, à la fin de l’article, votre hargne contre l’hiver aura peut-être fondu comme neige au soleil…

Par Sandrine Vermette

1. Le froid : mettez l’accent sur ses bienfaits

La froidure vous veut du bien. Oui, vous avez bien lu : c’est précisément ce que les experts en psychosomatique proclament. Sans tomber dans un discours trop pointu, sachez que les températures hivernales provoquent une augmentation du débit sanguin, ce qui a pour effet d’activer la micro-circulation. Résultat? Des organes bien nourris par des cellules mieux drainées. Une véritable cure du printemps, avant le temps! Et qui dit meilleure circulation dit aussi prévention des veines apparentes, dont tant de femmes se plaignent (les varices, vous connaissez?). De récentes études avancent également qu’une exposition répétée au froid permettrait le renforcement du système immunitaire et améliorerait la qualité du sommeil. Alors, la prochaine fois que l’exaspération vous assaillira pendant que vous déneigerez la voiture en grelottant, respirez un grand coup et concentrez-vous sur la pause régénérante que vous vous offrez par la bande. Gagnant-gagnant!

2. L’habit de neige : apprivoisez son charme

On vous le dit tout de suite : si vous tenez mordicus à avoir l’air de sortir d’une publicité du Vogue Magazine, vous êtes condamné à détester l’hiver pour le reste de vos jours. Ce n’est pas le moment de vous exhiber! Vous montrerez à tout le monde votre sens inné du style ou votre silhouette finement modelée lorsque nous sera revenu le mois de mai. Répétez après nous: l’hiver, ça rime avec laine polaire, pas avec Coco Chanel. Prochaine étape? Franchir le pas de la porte d’une boutique de vêtements de plein air pour faire connaissance avec votre nouvel ami, l'habit de neige. Petit conseil: prenez soin de le choisir suffisamment ample pour pouvoir vous y mouvoir facilement, sans avoir l’impression d’être saucissonné dans une double épaisseur de duvet, façon bonhomme Michelin. Vous verrez, c'est magique: avec les bons vêtements d’extérieur, l'angoisse des alertes météorologiques coulera sur votre dos comme sur celui d’un canard (merci imperméabilisant nouvelle génération).

3. Le chalet : sachez en profiter

Comparer l’hiver en ville à celui à la campagne, c’est comme comparer faire ses courses au Wal-Mart ou dans une épicerie fine. Si la première option semble plus pratique, la deuxième est nettement plus poétique. Bon an mal an, l’hiver dans les grands centres oscille entre la palette des gris-fond-de-ruelles et celle des beiges-restants-de-slush. Rien qui donne envie de quitter son trois et demi surchauffé et ses séries TV bien aimées pour aller mettre le nez dehors! Pour vous ravigoter l’âme en contemplant autre chose que des bouts de trottoirs glacés, misez sur le réconfort absolu que représente le chalet. Non, il n’est pas nécessaire de réhypothéquer votre maison pour avoir accès à ce refuge béni. Faites allez vos contacts et improvisez-vous «gardien de chalet» –titre noble qui vaut son pesant d'or, croyez-nous. Proposez vos services à votre belle-sœur, qui voyage souvent pour affaires, ou encore à ce couple d’amis qui n’y sont jamais le samedi, à cause des cours de judo de leur petit…Pour quelques coups de pelle ou de chiffon, vous aurez tout le loisir de vous imprégner du blanc, du vert et de l’air pur des sous-bois.

4. Les festins d’hiver : célébrez la saison du réconfort

Fermez les yeux. Imaginez un monde sans chocolat chaud à la crème fouettée. Sans soirée raclette. Sans mijoté qui embaume langoureusement la maison…Quelle tristesse! Quelle hérésie! Même les plus insensibles aux ravissements de l’hiver seront au moins d’accord sur la chose suivante : la saison froide nous permet de nous concocter des gueuletons délicieusement réconfortants. Le goût de la fondue au fromage ne serait pas le même si le thermomètre extérieur affichait 22 degrés, non? Alors, allez-y gaiement. Ressortez la mijoteuse de votre mère, vos livres de recettes de Jehanne Benoît et vos pantoufles de Phentex. Avec un tel programme, vous ne serez (presque) plus tentés de compter compulsivement les dodos qui vous séparent de l'équinoxe du printemps. Oh, et aux rabat-joie qui seraient tentés d’insinuer que ce festival du comfort food risque d’arrondir vos hanches, on répond que quelques livres de plus en hiver vous permettront de battre des records de vitesse en crazy carpet. Boom.

5. La beauté, côté givré : laissez-vous émouvoir

Les neiges éternelles qui couronnent si élégamment les plus hauts sommets de la planète ont toujours fasciné. Peu importe le degré de frilosité, tous s’inclinent devant les beautés singulières de ces colosses de glace. L’Himalaya demeure, sans l’ombre d’un doute, la chaîne de montagnes la plus impressionnante. Sous toutes ces couches de frimas, au détour de ces escarpements ciselés par le gel, des légendes prennent forme. Des liens se tissent. Des épopées commencent. Comme si ce décor surréel ne pouvait donner vie qu'à des moments sacrés, comme hors-du-temps. Cet hiver, c’est ce que les Grands Explorateurs vous proposent : un contact privilégié avec la démesure de ce royaume enneigé. Grâce au film-conférence Fleuve gelé, fleuve de vie du photographe Olivier Föllmi, soyez témoin de l’une des aventures humaines les plus bouleversantes du 20e siècle,  prenant racine dans le Zanskar, la vallée la plus reculée de la zone himalayenne. Habit de neige optionnel.

Achetez votre billet

 

Et vous, quel est votre meilleur truc pour passer à travers l'hiver? Commentez ci-bas!